Le cœur et la raison

Tous les ans, rien qu’en Allemagne, env. 45 millions de poussins mâles sont tués dans la filière œuf. Les poussins mâles sont éliminés car ils ne pondront jamais d’œufs et ne produiront pas assez de viande. Cette pratique répandue dans le monde entier pose à notre société un problème éthique auquel respeggt propose enfin une solution grâce à sa méthode brevetée.

Pourquoi il est enfin temps d’agir

Les Allemands consomment en moyenne 220 œufs et 20,9 kg de viande de volaille par habitant et par an.* Deux types de races de volailles sont utilisés en production : les races à viandes, qui engraissent vite et permettent de produire très efficacement de la viande ; et les races pondeuses, dont les poules ont d’excellentes performances de ponte. Les animaux mâles des races pondeuses ne sont en mesure ni de pondre des œufs, ni d’engraisser assez rapidement. Le coq des races pondeuses n’étant pas économiquement valorisable, il est donc sans intérêt dans la chaîne de valeur. C’est la raison pour laquelle les animaux mâles sont tués immédiatement après l’éclosion.

La solution respeggt

respeggt s’est mis au défi de trouver à ce problème une solution respectueuse de l’animal. Grâce à une méthode brevetée unique au monde, respeggt est en mesure d’éviter l’éclosion de poussins mâles et de leur épargner ainsi un destin éthiquement douteux. À l’échelle de la planète, 4 milliards de poussins mâles connaissent le même sort selon les experts.

Notre vision de l’avenir

Comme la méthode respeggt peut être utilisée sur le long terme, même pour d’importants volumes de production, il ne sera plus nécessaire de tuer les poussins mâles à l’avenir.

Dans les supermarchés et les supermarchés discount, on trouve des œufs sous diverses formes : œufs en coquille ou produits à base d’œufs comme les pâtes, les gâteaux ou les biscuits. Tous les aliments contenant des œufs pourraient à l’avenir être pourvus du label respeggt. Nous pouvons ainsi apporter notre contribution à l’arrêt du massacre de poussins.

Vidéo: respeggt en bref!

*Statista 2018 : consommation de viande de volaille par habitant en Allemagne entre 1991 et 2017 (en kilogrammes), données 2017 « Consommation alimentaire, aliments pour animaux inclus, utilisation industrielle et pertes ».