La méthode

Grâce à sa méthode brevetée, respeggt est en mesure d’éviter l’éclosion de poussins mâles, épargnant à ces derniers un destin éthiquement plus que contestable. La méthode se fonde sur un sexage in ovo (à l’intérieur de l’œuf à couver) par analyse endocrinologique. Comment se déroule ce sexage par analyse endocrinologique?

Vidéo: Comment se déroule le sexage par analyse endocrinologique?

Au 8e ou 9e jour d’incubation, une petite goutte de liquide est prélevée sur les œufs à couver pour déterminer le sexe correspondant. Ce prélèvement s’effectue de manière non invasive et il est sans conséquences négatives pour l’œuf à couver. L’intérieur de cet œuf n’est donc pas touché et reste indemne.

La goutte ainsi prélevée est ensuite mise en présence d’un réactif breveté hors de l’œuf à couver. S’ensuit une réaction qui donne lieu à un changement de couleur univoque de l’échantillon. On reconnaît alors s’il s’agit d’un œuf à couver « mâle » ou « femelle ».

Les œufs à couver sont ensuite triés selon qu’ils sont « mâles » ou « femelles ». Les œufs mâles servent à fabriquer des aliments pour animaux de qualité. Ils contribuent ainsi à une création de valeur économique en étant intégrés à des recettes d’aliments pour des animaux d’élevage.

Les œufs femelles poursuivent leur incubation. Ainsi, au bout de 21 jours, seuls des poussins femelles voient le jour : les futures poules pondeuses qui fourniront les œufs respeggt.